Professionalisation

C. Kalilou Sylla

 Professionnalisations contrastées des formations aux métiers de l’éducation et de la formation.

Nous entendons tous les jours le mot professionnel, il revient dans nos discussions quotidiennes et nous le lisons partout comme nous l’entendons également partout. À un moment il faut se poser la question pour savoir et comprendre le mot professionnel ? Qui travaille de manière professionnelle et quand est-ce que le travail est professionnel ? l’obtention d’un diplôme suffit-elle pour qualifier un individu de professionnel ou de juger son travail professionnel ?  Ces questions nous conduisent à savoir à définir le mot professionnel ou la professionnalisation.

La professionalisation c’est d’acquérir les compétences requises pour une profession donnée à travers des contenus théoriques.

Définition de la professionnalisation

La définition que nous donnerions à la professionnalisation est la suivant : La capacité de l’individu  de réaliser une activité de manière réfléchie et organisée, basé sur des procédures générales connues dans l’exercice de cette activité et une suivie continuelle pour le développement de cette procédure de réalisation de cette activité. l’activité doit être rémunérée. L’individu qui exerce cette activité doit être doté du savoir et que ce savoir acquis doit être reconnu.

Nous vous proposons ici quelques définition de certains auteurs, qui définissent la professionnalisation et en même temps précisent ses critères

Novoa (1987),  définit la profession comme « Ensemble d’intérêt se reportant à l’exercice d’une activité institutionnalisée, dont l’individu tire ses moyens de subsistance, activité qui exige la possession d’un corps de savoir et savoir-faire et l’adhésion à des conduites et à des comportements, notamment d’ordre éthique, définis collectivement et reconnus socialement.   

Cette définition de Novoa, rejoint celle de Bourdoncle, (1991-1994), cet dernier indique que, nous parlons de la professionnalisation, lorsque les éléments suivants sont réunis autour d’une activité, à savoir :

L’activité elle-même qui grâce à ce processus, passerait de l’état de métier à l’état de celui de profession ou même préalablement, elle passe de l’état de l’activité à celui du métier, reconnu et payé, rémunéré. Donc, l’activité ici doit être reconnue par institutions et payé. On exclut le travail du bénévolat. 

Les personnes exerçants cette activité et qui, grâce à ce processus, mais aussi à son action propre en faveur de ce processus aura des un statut social et son indépendance professionnelle augmente.

L’acquisition du savoir qui est lié a cette activité se développe en spécificité, rationalité mais aussi en professionnalité, mais également une diversification dans leur nature.

La personne qui exerce cette activité se professionnaliserait de manière progressive tout adoptant de façon continue les manières de faire, de voir mais également d’être de son group professionnelle (association, syndicat etc.)